[Nouvel outil] Comment dessiner des réseaux « égocentrés » sur Internet

Un article de Paola Tubaro, Antonio Casilli et Lise Mounier (membres de l’équipe ANAMIA) est disponible en version préprint sur HAL Archives Ouvertes. Le texte détaille une méthode innovante utilisée pour la collecte de données en ligne pour le projet ANAMIA. A l’aide d’une application flash à l’interface simple et conviviale, les répondants peuvent dessiner leurs réseaux personnels de connaissances en ligne et hors-ligne. Les réseaux « égocentrés » se présentent comme des cibles au centre desquelles se trouve le participant (ego).

Mes contacts sur Internet… ce sont des personnes avec qui j’ai parlé et j’ai échangé au cours des six derniers mois, et que je rencontre par exemple sur des forums de discussion, blogs, email, MSN, réseaux sociaux (Facebook, Last.fm etc.) Au centre de cette cible, c’est moi. Je positionne les autres autour de moi, les plus proches vers le centre et les autres plus loin.

A l’aide du bouton « + » le participant peut ajouter des connaissances (alter) et les disposer à l’intérieur de la cible. On peut ensuite préciser qui sont ces alter (membre de la famille, ami, connaissance, conjoint), les connecter entre eux et les grouper. Des comparaisons entre les réseaux en ligne et hors-ligne des participants sont alors possibles, en termes de taille, densité, structure, proximité…

« Eliciting personal network data in web surveys through participant-generated sociograms » a été accepté pour publication dans le volume 26, numéro 2 de la revue scientifique Field Methods. Sa parution est prévue pour janvier 2014.

Social Share Toolbar