Troubles alimentaires et réseaux sociaux: dérive ou entraide (Radio Télévision Suisse, La 1ère, 5 nov. 2016)

TROUBLES ALIMENTAIRES ET RÉSEAUX SOCIAUX : dérive ou entraide Les défis genre  » bikini bridge  » ou  » A4 waist challenge  » fleurissent toujours sur Internet et sur les réseaux sociaux. Il sʹagit par exemple dʹêtre suffisamment maigre pour cacher sa taille derrière une feuille A4 tenue verticalement. De là à penser que la jungle more »

Les sites « pro-ana » passés au crible (Le Monde, 24 oct. 2016)

Les sites «pro-ana» passés au crible Pascale Santi Une étude montre que les personnes atteintes de troubles alimentaires trouvent sur le Net l’aide qu’elles n’ont pas ailleurs. L’impact d’images de maigreur extrême fait régulièrement débat. Lors de la discussion sur la loi de santé en 2015, des députés ont voulu créer un délit d’incitation à la more »

Le phénomène « pro-ana ». Par-delà le mythe de l’apologie de la maigreur sur Internet (The Conversation, France, 13 oct. 2016)

Le parcours de la Loi Santé en 2015 a été marqué par de vives controverses, symptômes des difficultés actuelles de notre système de santé. S’y inscrivait la création d’un « délit d’incitation à la maigreur extrême », avec peines de prison et amendes pour les auteurs des sites web dits « pro-ana », accusés de more »

Les nouvelles vagues : Thininspiration, site pro ana, ce web de la maigreur (France Culture, 12 oct. 2016)

Avec Antonio Casilli et Paola Tubaro, sociologues et auteurs du livre Le Phénomène « pro ana ». Troubles alimentaires et réseaux sociaux (éd. Presses des Mines, septembre 2016). Pendant plus de huit ans, ils ont alterné analyses des sites de rencontres pour personnes atteintes d’anorexie et entretiens individuels. Cette enquête met à jour une partie more »

Sur les sites pro-ana, « des personnes souffrantes sans ligne politique » (Rue89 / L’Obs, 10 oct. 2016)

Les sociologues Paola Tubaro et Antonio Casilli invitent, à l’issue d’une enquête de plusieurs années dont ils viennent de publier les résultats ( « Le Phénomène Pro-Ana », éd. Presse des Mines), à sortir de ce cliché sensationnaliste. Les sites pro-ana, disent-ils, sont d’abord des communautés de malades, qui trouvent en ligne des formes de more »

Censurer les sites « pro-ana » est une fausse solution pour combattre l’anorexie (France 24 / Mashable, 8 Oct. 2016)

Pour avancer dans la lutte contre ces maladies, il faudrait donc cesser de croire que « censurer, criminaliser et exclure de manière indiscriminée » est la solution. Trop souvent, ces discussions politiques éclipsent le véritable enjeu : « Réformer les systèmes de santé en dotant les professionnels des moyens nécessaires (structures, formations, effectifs) pour suivre les publics là more »