9 mai 2012

Équipe du projet

Centre Edgar Morin
École des Hautes Études en Sciences Sociales

Claude Fischler Claude Fischler est directeur de recherche au CNRS, il dirige l’IIAC (Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain, EHESS). Ses travaux portent sur les fonctions sociales, symboliques et esthétiques de l’alimentation, la perception du risque et les crises alimentaires, la question de l’obésité et de l’image corporelle, les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA), les usages des nouvelles technologies, les marqueurs et mesures de la qualité de vie. Il a notamment publié L’Homnivore (Odile Jacob, 1990), Du vin (Odile Jacob, 1999) et – avec E. Masson – Manger. Français, Européens et Américains face à l’alimentation (Odile Jacob, 2008). Il est le porteur du projet ANAMIA.
Antonio Casilli Antonio A. Casilli est maître de conférences en Digital Humanities à Télécom ParisTech, chercheur en sociologie au Centre Edgar-Morin et membre de l’I3 (Institut Interdisciplinaire de l’Innovation). Ses recherches portent principalement sur le corps, la santé et les usages informatiques. Il est notamment l’auteur de l’ouvrage Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil, 2010). Il a coordonné plusieurs projets de recherche sur les réseaux sociaux en ligne, la santé et la vie privée et mené, par ailleurs, plusieurs terrains d’enquête internationaux (notamment aux EU, en Chine et au Brésil). Il est chroniqueur sur France Culture et OWNI, et anime le blog bodyspacesociety.eu ainsi que le fil twitter @bodyspacesoc. Il coordonne le projet ANAMIA.
Fred Pailler Fred Pailler est ingénieur d’études à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales et doctorant au Centre atlantique de philosophie (CAPHI) à l’université de Nantes. Il travaille à l’intersection de la sociologie des techniques et des usages ainsi que des questions de sexualités, de genres, et d’affects. Pour ANAMIA, il est chargé de la coordination logistique de l’équipe, et il a pris part à la cartographie du réseau des sites web. blog: sociographie.net tw: @sociographie
Christy Shields Christy Shields enseigne au département de Global Communications de l’Université Américaine de Paris. Elle va soutenir sa thèse de doctorat (Du discours au récit : une approche comparative de l’étude de l’alimentation et de l’identité en France et aux USA) à l’EHESS en octobre 2012. Au sein d’ANAMIA, elle a conduit les entretiens avec les participants anglophones à l’étude.
Sandrine Bubendorff Sandrine Bubendorff réalise actuellement un doctorat en sociologie à l’Université de Strasbourg (laboratoire LCSE). Sa recherche a pour objet les mutations de l’industrie culturelle et plus particulièrement celles qui peuvent être mises en lien avec le développement et la démocratisation d’un outil tel qu’Internet (crowdfunding, logiciel libre, etc.). Au sein d’Anamia, elle a participé aux travaux de recherches qualitatifs (analyse des entretiens)

Centre Maurice Halbwachs
Centre National de la Recherche Scientifique

Lise Mounier Lise Mounier est ingénieure de recherche au Centre Maurice Halbwachs, CNRS, UMR 8097. Elle travaille dans le domaine de la sociologie des organisations et des réseaux sociaux. Dans le programme ANAMIA, elle participe à la préparation des données, à leur exploitation statistique ainsi qu’à l’analyse des réseaux personnels.
Paola Tubaro Paola Tubaro est maître de conférence à l’Université de Greenwich, Londres, et chercheuse associée au CNRS, Paris. Sa recherche porte principalement sur l’analyse des réseaux sociaux et la simulation sociale appliquées aux choix de consommation et aux comportements de santé. Dans ANAMIA, elle coordonne la collecte et à l’analyse des données des réseaux personnels, et à la modélisation multi-agents.
Sylvan Lemaire Sylvan Lemaire est ingénieur d’études au CNRS. Au sein d’ANAMIA, il participe à la préparation des données et à leur exploitation statistique pour l’analyse des réseaux personnels.
Manuel Boutet Manuel Boutet est actuellement Fellow de l’Akademie Schloss Solitude à Stuttgart. Il a enquêté sur les terrains du dépannage d’ordinateur à domicile, des communautés de jeu en ligne, de l’innovation dans le marketing mobile, du jeu sur internet au travail, et des usages des monnaies virtuelles. Il co-anime à l’EHESS le séminaire « Ethnographie des engagements : travail, bénévolat, jeu, citoyenneté », organise la journée d’études annuelle « Game Studies ? à la française ! » de l’OMNSH, et participe à la création de la revue « RESET : recherches en sociales sociales sur Internet ».
Pedro Araya Pedro Araya est doctorant à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, et enseignant au Département d’Espagnol de l’Université Paris 13 – Villetaneuse. Ses domaines de recherche incluent l’anthropologie de l’écriture, les poétiques et l’activisme politique en Amérique Latine. Il a notamment publié « “C’était féroce, c’était délicieux” (Santiago de Chile, 1967) », in A. de la Llosa et S. Decante (éds.), 1968 en Amérique. Apparition de nouveaux acteurs, Paris : Presses Universitaires de Paris Ouest (2012) ; « Marcas expuestas, poéticas contestatarias. Escrituras en el espacio urbano chileno », in T. Orecchia-Havas, (ed.), Les villes et la fin du XXe siècle en Amérique Latine, Bern : Peter Lang (2007).

Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication
Université de Bretagne Occidentale

Estelle Masson   Estelle Masson est maître de conférences en psychologie sociale à l’Université de Bretagne Occidentale, chercheur au CRPCC (Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication) et membre associé du Centre Edgard Morin. Ses recherches se focalisent sur l’analyse des évolutions des représentations sociales du corps, de la santé et de l’alimentation. Dans ANAMIA, elle a contribué au recueil et à l’analyse des données qualitatives et quantitatives.
Christèle Fraïssé Christèle Fraïssé est maître de conférences en psychologie sociale à l’Université de Bretagne Occidentale et chercheur au CRPCC (Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication). Ses travaux se situent dans le champ théorique des représentations sociales et s’inscrivent principalement dans les champs de la sexualité et du genre. L’étude de ces représentations la conduit à travailler sur l’homophobie afin de mettre en évidence la constitution du ou des processus d’homophobie à partir de la théorie des représentations sociales. Elle a notamment publié L’homophobie et ses figures, PUR (2011), et Regards sur une crise. Les représentations de la vache folle, Zagros (2006).

Groupe de recherche Éthique, Technologies, Organisation, Société
Institut Mines-Télécom / Télécom École de Management

Pierre-Antoine Chardel Pierre-Antoine Chardel est maître de conférences à Institut Mines-Telecom / Telecom École de Management (Evry) où il coordonne les travaux du groupe de recherche ETOS (Ethiques, Technologies, Organisations, Société). Ses activités de recherche se situent au croisement de la phénoménologie, de la philosophie sociale et de l’éthique. A partir de ces champs, il se concentre sur la redéfinition de l’être-ensemble et sur l’évolution des processus de subjectivation dans la société de l’information. Dans le cadre d’ANAMIA, il s’intéresse plus particulièrement aux implications éthiques des nouvelles technologies de la communication et des nouveaux médias.
Patrick Maigron Patrick Maigron est ingénieur d’études à Institut Mines-Telecom / Télécom SudParis, Évry. Son activité d’enseignement est consacrée aux réseaux informatiques, et son domaine de recherche à l’architecture technique et à la gouvernance d’Internet. Dans le cadre du projet ANAMIA, il participe à la mise en place et à la gestion de la plateforme collaborative de l’équipe et du site web.
Claire Strugala Après avoir obtenu sa thèse de Droit privé en 2009 (« L’identité physique de la personne humaine ») à l’Université d’Aix-Marseille, Claire Strugala est actuellement post-doctorante à  l’Institut Mines-Telecom / École de Management (Evry) et fait partie de l’équipe de recherche ETOS (Ethiques, Technologies, Organisations, Société) qui a pour but, dans une démarche transdisciplinaire, d’interroger le développement de la société de l’information et de la communication à travers ses multiples enjeux éthiques, juridiques, sociopolitiques et écologiques. Dans le cadre du projet ANAMIA elle s’est occupée des questions relatives à la confidentialité des données et à la vie privée des participants.
Débora de Carvalho Pereira Débora Pereira est chercheuse au Centre d’Études de la Médiation Sociale et de l’Utilisation des Connaissances et l’Information dans les Environnements Numériques (NEMUSAD) et doctorante sous la direction de Maria Aparecida Moura à l’Université Federal de Minas Gerais, Brésil. Son blog deborapereira.blog.br présente sa recherche actuelle sur “Les réseaux de l’environnement sur Internet et la gestion de la nature”.

Groupement de Recherche en Économie Quantitative d’Aix-Marseille
Université Aix-Marseille 2

Juliette Rouchier Juliette Rouchier est chercheur en économie au GREQAM (CNRS, Aix-Marseille School of Economics). Après des études de mathématiques, elle a suivi un cursus en environnement qui s’est finalisé par une thèse dans laquelle elle a développé des simulations agents pour traiter de la question de la confiance. Elle a été recrutée en économie et s’est alors intéressée aux marchés, de façon abstraite mais aussi plus précisément sur l’approvisionnement de fruits et légumes dans les villes. Cela l’a conduite à traiter de la question de l’évolution des pratiques de consommation et de relations à l’alimentation, et du rôle de l’influence sociale dans ces conduites. Pour ANAMIA elle coordonne la tâche modélisation multi-agent des réseaux ana-mia.